Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les voix de l'immobile

Les voix de l'immobile

Carnets de poèmes, de paroles et de voyages intérieurs du centre pénitentiaire de Maubeuge

Voyage ici

Voyage ici

Sauf le dimanche

 

6 heures, c’est la ronde, j’entends les clés, la lumière s’allume et l’œilleton s’ouvre, j’ouvre les yeux.

7 heures, la porte s’ouvre et je sors du lit, café, cigarette puis cigarette, c’est ça mon petit déjeuner.

Je passe un coup de fil, fais mon lit et me prépare.

8 heures - 11h30. Formations.

Quand je rentre je vais dans la doublette jouer à la play. À la fermeture je me pose un peu au calme avant de retourner en formation.

Dès mon retour, je prépare mon repas du soir, avant d’enfiler mon peignoir pour aller chercher ma gamelle que Luciano nous livre tous les soirs.

Avant d’aller prendre une douche, j’ouvre grand la fenêtre pour prendre une bouffée d’air.

18h30. Fermeture. Je mange, mets la télé et m’enfume jusqu’à ce que mes yeux se ferment tout seuls, ça m’évite de cogiter. C’est tous les jours, la même dégaine.

Sauf le dimanche où je vois ma famille.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article